Vive la France et ses deux premières Dames !

"Cocorico ! Ça c’est les gaulois, deux premières dames, alors que les autres nations s’en contentent d’une seule…"

ADVERTISEMENT

La France se singularise, comme toujours…

Après Giscard et ses révélations sur ses turpitudes princières d’outre manche, Mitterrand jouant, la nuit, les Belphégor au musée du Louvre, Chirac tirant sa « cartouche » avec une belle italienne et Sarkozy sous le charme des vocalises de sa « Carlantourix » alors que tous étaient bien mariés. Voila que ce bon François, perpétue la tradition et joue de la « trompe » à la tombée de la nuit.

 Il n’y a pas à dire, nos présidents sont de sacrés « queutards ». Visiblement, la fonction présidentielle est un formidable appât pour peucho !

Après on s’étonne que les réformes n’avancent pas, tu parles, ce n’est pas en passant tous ses 5 à 7, au cadre, que les choses vont changer.

Bon, Giscard, Mitterrand, Chirac, allez, pour son coté voyou du 16eme, même Sarkozy… je comprends, mais François !

 Avec sa tête de premier de la classe, comment fait-il pour attraper toutes ces belles gonzesses ? C’est vrai quoi, Ségolène, en son temps… elle était plutôt canon, et la suivante, la « rottweiler » avec son petit minois d’intellectuelle des beaux quartiers, quel sacré sex-appeal. Quant à la dernière en date, la merveilleuse Julie, bon sang … ! Comment a-t-il fait pour la séduire ?

Quand je pense à tous ces machos qui, dans les salles de gym, transpirent des heures entières pour se sculpter les abdos, alors que, un sourire béat, un visage rondelet, une poignée de main molle, un grand collier autour du cou, suffisent pour séduire ces dames, le dard m’en tombe…

Tout ça c’est bien joli, mais qui va payer ? Ben oui quoi, une première dame aux ¾ officielle, plus une autre qui l’est à moitié, ça va finir par nous couter des ronds. Les gardes, des corps, les chambres d’hôtels, les restos, la vidange du scooter, les croissants etc. Et les voyages officiels ? D’ici à ce qu’il faille, pour les urgences, attacher une caravane à la voiture présidentielle… 

Non François, faut clarifier là, faire ton choix ! On n’a plus les moyens d’entretenir un harem, et puis surtout, il faudrait plus penser à bosser qu’à tirer, car on est dans la merde, François. Tout va mal, le chômage augmente, tiens, depuis hier un chômeur de plus, un noir nommé Dieudonné…

Allez François, remonte ton falzar et au boulot